Menu

Gan Gah

Gan Gah

Retrouvez-le :

On l’a connu « Five Oh », mais à peine le temps d’une taf de tabac roulé, voilà qu’il est devenu Gan Gah. Il est typique de cette jeunesse fougueuse sans cesse stimulée, enfin mon psy dirait qu’il a une tendance hyperactive, mais depuis que j’ai croisé mon psy à un Dour festival ou jouais Gan Gah, je ne me fie plus qu’à mon instinct.
Certains y verront de la sorcellerie, le synthé évoque un cri dans le désert, un écho dans l’infini, d’autres personnes moins mystique que mon psy, y verrait la marque des rythmiques traditionnelles Gnawa et Berbères dont Gan Gah est nourri depuis son enfance à Agadir.

On le retrouve entre autres avec les Low Up, on ne peut alors qu’imaginer que c’est dans la tendance club music exigeante qu’il s’illustre, avec désormais plusieurs ep’s à son actif : “Souktronics” “Chaâbitronics” “Sawt Al Mashreq” ou “Maalaya Dance“, on peut le croiser au, Sfinks Mixed Festival, au Amsterdam Dance Event, au centre-ville de Bruxelles, au centre-ville d’Agadir dans le dirty souss, mais surtout au Café Floréo ! Le cocktail est pimenté.

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!